Le mot du Maire

Discours du 14 juillet

Lundi 18 Août 2014

Mon Commandant,
Mon Capitaine,
Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs,
Chers amis,
Le ciel est sans doute avec vous, avec nous, en ce jour du 14 juillet où nous célébrons Juillet : le mois de Jules César, le mois des moissons, l’anniversaire de la prise de la Bastille et la Fête nationale française.
De la prise de la Bastille à la prise de parole, il n’y a qu’un pas à franchir et permettez moi d’y accéder. C’est aussi la première fois que nous nous trouvons réunis dans ce jardin, avec ce panorama superbe qui convient parfaitement à notre ville historique, mais sachant se ressourcer, se moderniser, tout en conservant ces trésors anciens qui en font son charme et quelquefois ses difficultés.
Juillet à la Révolution était nommée Messidor… voire mieux "Au grand soleil de Messidor", ce qui, avouons-le, pêche un peu en cette année 2014.
Tout est petit à l’échelle de la commune rurale et pourtant rien ne l’est. Car tant l’infiniment petit est la vie même de la société dans ses profondeurs.
C’est ainsi que l’on lit peut être dans les faiblesses de son âme, dans les rêves de son budget.
Des exemples : les chemins vicinaux la gênent, les communaux la tourmentent et les maisons la ruinent.
Ainsi, l’appel d’offres pour la traversée de Chavignol a été lancé, tout comme l’expertise du chemin des Emois et pour les maisons Ribaton et autres, les procédures s’accélèrent.
Les liens sont établis avec l’Etat, la Région et le Conseil général, des liens de confiance qui nous permettent d’envisager sereinement les projets à venir.
Dans le cadre de notre commune, nous avons rencontré les associations culturelles, économiques, sportives, commerçantes, union viticole … des rendez-vous sont encore à programmer, mais je tiens dès à présent à vous remercier pour la chaleur de nos échanges.
L’avenir de notre commune passe à la fois par la richesse de ses ressources internes, mais aussi par des ressources externes. Comme vous le savez, j’ai choisi de ne pas me présenter à la présidence de la Communauté de communes pour pouvoir consacrer toute mon énergie à notre belle ville de Sancerre mais je me suis présenté à la vice présidence des syndicats qui peuvent nous apporter beaucoup : je suis fier d’avoir été élu au SDE, Syndicat Pays Sancerre Sologne et à l’association des villes touristiques et stations classées et comme vous le savez, je me montre très actif à la communauté de commune.
Nous avons considéré que la réforme des rythmes scolaires était importante pour les enfants. Nous avons donc choisi des intervenants qualifiés (photo, informatique, musique, arts plastiques) qui pourront poursuivre l’œuvre des professeurs des écoles.
Ce choix n’est pas sans conséquence sur notre budget.
J’en profite pour vous dire un mot à ce sujet.
Le budget actuel ne nous laisse pas de grandes marges de manœuvre. Nous ne pouvons investir dans l’avenir qu’en faisant des économies de fonctionnement importantes. C’est ainsi qu’un plan pluriannuel d’investissement a été établi. Quant au fonctionnement, l’objectif est simple : mutualiser avec la communauté de communes, dépenser juste, renégocier avec les principaux fournisseurs ce qui nous permettra de mieux envisager l’avenir.
Je voudrais terminer par à un mot de remerciement à mon équipe qui a su prendre ses marques rapidement, s’emparer des dossiers et les gérer avec force et efficacité.
Je vous souhaite à tous une très bon 14 juillet, un très bel été et on se retrouve le 23 Aout pour le comice.
 

A consulter également

Discours du Comice - 23, 24 août 2014 | Lundi 08 Septembre 2014
Discours prononcé le 4 avril 2014 | Lundi 07 Avril 2014

© Ville de Sancerre - Tous droits réservés 2009 - Crédits - Mentions légales - Contact
Route Jacques Coeur